Presque

Longues robes et chemises en lin blanc, décontracté mais classe. Des sandales à talons pas trop chic. Les mêmes bijoux qu’à la piscine, simples mais d’une valeur extrême : argent, diamants et or. Les parures sophistiquées sont pour la ville.
L’heure est à la Garden Party.
Les cuisiniers sont sortis de leur antre pour caraméliser les viandes et poissons devant les convives, près de longues tables qui font office de buffet sur la grande pelouse.
Des plats entiers de légumes grillés, de crudités savoureuses. Du rosé scintillant, un dernier éclat de soleil sur les visages hâlés par le farniente au bord de la piscine. De l’eau fraîche qui humidifie les lèvres et coule dans la gorge, hydratant tout le corps revigoré par la pause physique bienvenue.
Les petits pantins vivants aux bras et jambes encore modelés par leur âge ont été revêtus de polos assortis à ceux de leurs paternels, ou de petites robes en dentelle qui font sourire les vieilles femmes, glorifiées à une autre époque.
Le soir est pour les sourires, pour tout le monde.
Presque.

Une réflexion sur “Presque

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s